Zoom sur…

Retrouvez ici régulièrement un éclairage sur les missions ou l’actualité de l’Onda, ainsi que les éditoriaux publiés dans notre newsletter, La Lettre de l’Onda.

Pour recevoir notre newsletter, c’est ici !

RESHAPE

éditorial, septembre 2018

Le projet RESHAPE, va être soutenu par l’Union européenne (2018-2021)!

Ce projet, piloté par l’Onda, s’est construit avec 19 organisations nationales (13 partenaires et 6 partenaires associés**) œuvrant dans le secteur du spectacle vivant et qui jouent un rôle d’intermédiaires entre les professionnels et professionnelles. Elles représentent 17 pays.

Comment continuer à accompagner de façon pertinente le secteur du spectacle vivant dans le contexte actuel ?

Les évolutions politiques, technologiques, économiques et écologiques récentes sont profondes, les prises de conscience s’agissant des inégalités d’accès et de représentations, aiguës. D’autre part, par leur parcours personnel et/ou professionnel, les artistes ne rentrent plus dans les cases « habituelles », qu’elles soient disciplinaires, géographiques, administratives.

Les partenaires de RESHAPE partagent ces constats et se retrouvent autour de la conviction que l’évolution nécessaire du secteur passera par un processus d’innovation venu du terrain, inclusif et itératif.

Fort de ce collectif transnational, RESHAPE souhaite s’appuyer sur l’expertise d’acteurs et actrices qui expérimentent déjà de façon opérationnelle de nouvelles façons de penser et mettre en œuvre leurs projets, en particulier s’agissant de s’ouvrir à des publics plus larges et diversifiés, de tester de nouvelles formes de gouvernance, de financements, et de penser trans-secteurs. L’ambition est d’imaginer ensemble le futur du secteur du spectacle vivant et d’expérimenter les endroits et outils possibles d’innovation au service de l’ensemble du secteur.

Le projet se met en marche. Informations à venir dans les prochaines semaines !

 

**Partenaires:

ACT Association, Bulgarie; Alt Art, Roumanie; Artemrede, Portugal; Arts and Theatre Institute, République tchèque; Balkan Express, Slovénie; British Council, Royaume-Uni; East European Performing Arts Platform, Pologne; Flanders Arts Institute, Belgique; Goethe Institute, Allemagne; Onassis Foundation, Grèce; Onda – Office national de diffusion artistique, France; Pogon Centre for Independent Culture and Youth, Croatie; Pro Helvetia, Suisse.

Partenaires associés:

Danish Arts Foundation, Danemark; Ettijahat, Liban; EUNIC, Belgique; Fonds Podiumkunsten/Performing Arts Fund NL, Pays-Bas; Frame Contemporary Art, Finlande; Mondriaan Fund, Pays-Bas.

 

Avec et pour les publics

éditorial, juin 2018

Depuis quelques temps, les professionnels et professionnelles du spectacle vivant sont amenées à repenser avec une acuité particulière l’ensemble des relations et interactions créées avec et pour les publics. Quelles sont les possibilités et les attentes de développement de projets aujourd’hui dans le spectacle vivant ? La Belle Ouvrage renouvelle son cycle de formation, en collaboration avec l’Onda, destiné à accompagner les professionnelles et professionnels vers une prise en compte innovante de ces enjeux.

Penser les usages du lieu, agir sur la composition du public, tisser des relations avec l’ensemble des territoires, insuffler du mouvement dans l’équipe, formuler objectifs et modalités d’évaluation des projets. Ces thématiques traversent les 4 modules de formation* qui se donnent pour objectif de stimuler la réflexion, faire circuler connaissances et innovations entre pairs et soutenir l’élaboration par les participants et participantes de solutions ajustées à leur contexte.

Ces modules s’adressent de manière transversale à l’ensemble des actrices et acteurs du secteur : artistes, directrices et directeurs de structures, chargés et chargées de projets et de développement, spécialistes des relations avec le public et de la communication, de l’accueil et de la billetterie, équipes techniques ou professionnelles et professionnels de la production et de l’administration.

L’Onda est susceptible de financer certains déplacements par des bourses de mobilité.

*Les modules : Proposer et accueillir, Rassembler et se relier, Évoluer et inclure, Évaluer et apprécier
Programme

A noter : 4 modules de Public ! et une session de formation Pilotage(s), modes d’emploi seront aussi organisés par Jeudi Formation et La Belle Ouvrage à La Réunion sur la saison 2018-2019

 

Et si
vous vous en empariez…

éditorial, janvier 2018

86% de ceux et celles d’entre vous qui bénéficient d’un soutien financier de l’Onda sont aidées au titre de la garantie financière. Un dispositif pilier de l’action de l’Onda en matière de diffusion, conçu il y a 40 ans pour aider à l’accueil d’un spectacle au sens « classique ». Parallèlement, d’autres dispositifs permettent de vous accompagner de façon spécifique, et financièrement incitative.

Parmi les dispositifs sur lesquels nous souhaitons ré-attirer votre attention :

La Convention de répertoire chorégraphique et la Convention musique s’adressent aux lieux pluridisciplinaires. Si vous envisagez d’accueillir plusieurs fois dans votre programmation un chorégraphe ou un ensemble musical*, vous pouvez bénéficier d’une aide financière de l’Onda « augmentée ». Par exemple, si le déficit financier est supérieur à 50% des dépenses artistiques, l’aide sera doublée par rapport à une garantie habituelle.

Avec le Dispositif d’aide à la diffusion chez les lieux coproducteurs, l’Onda porte une attention particulière aux lieux co-producteurs qui accompagnent des artistes et des spectacles et qui font, sur les premières diffusions, un effort particulier sur le nombre de représentations (ou temps de répétition supplémentaire). Si vous êtes co-producteur d’un spectacle, ce dispositif vous permet d’être éligible à une aide financière de l’Onda.

Dans le cadre d’un Projet de territoire (entendu comme projet de création à partir de collectage, ateliers, rencontres, impliquant la présence d’un artiste sur une durée longue et un territoire donné et reconductible sur un autre territoire) ou d’un Projet participatif (spectacle qui nécessite la présence de praticiens amateurs au côté des artistes-interprètes professionnels), l’Onda peut soutenir la diffusion de ces projets et prendre en compte les frais artistiques qui leurs sont spécifiques dans le calcul de la garantie financière.

Ces dispositifs ont été conçus pour vous accompagner financièrement sur des projets dont la diffusion bouscule le champ « classique » de la programmation de spectacles mais aussi pour encourager l’engagement des programmatrices et programmateurs qui travaillent à renforcer dans le temps la présence d’un artiste dans un lieu.

Certains d’entre vous utilisent régulièrement ces dispositifs financiers, mais beaucoup d’entre vous n’en ont jamais bénéficié. N’hésitez donc pas à vous en emparer et à prendre contact avec votre conseiller ou conseillère pour échanger en amont sur les possibilités concrètes d’un soutien de l’Onda.

En somme, pour travailler ensemble, c’est maintenant !

* Peut aussi s’appliquer à un compositeur ou plusieurs œuvres autour d’une même thématique.

À noter: pour l’ensemble de ces dispositifs, le calcul dépend du budget de la structure, du financement de l’État et du déficit.

 

La Lettre de l’Onda, #59, janvier 2018
télécharger

 

Des Ridas

éditorial, décembre 2017

Sur la carte des Rencontres interrégionales de diffusion artistique (Rida) en janvier-février : Saint-Valéry-en-Caux, Hédé-Bazouges, Gand, Sartrouville, la Martinique, la Guadeloupe, Paris, Bobigny.

Autrement dit un théâtre municipal-scène conventionnée, une scène de territoire pour le théâtre, un centre d’art labellisé « grande institution », un centre dramatique national, des scènes nationales, un théâtre national, une maison de la culture, des lieux ou festivals dédiés à un champ artistique ou à l’inverse pluridisciplinaires, pour certains dirigés par des artistes, équipés de salles qui peuvent accueillir de 100 à 1 200 personnes dans des villes qui comptent de 2 000 à 2 200 000 habitants. Ce début 2018 pourrait être exemplaire de l’attention que l’Onda porte à camper ses Rida dans des lieux diversifiés, que l’on raisonne en termes de géographie, d’équipes ou de projets de lieux.

L’Onda veille aussi à varier les formats de ses Rida. Tantôt rendez-vous spécialisé sur un champ artistique, tantôt rencontre revendiquant la pluridisciplinarité, format « longue durée » pour découvrir un environnement régional, accueillant présentations de projets d’artistes ou débats.

Multiplier les propositions c’est se rendre accessible au plus grand nombre d’entre vous, mais surtout au nombre le plus diversifié d’entre vous. Une façon, en somme, de faire jouer à plein la réciprocité et l’action mutuelle que porte le « inter » de nos Rida*.

*Rencontre interrégionale de diffusion artistique

Rida:
Cirque, Gand, Belgique, 16-17/01/2018
Pluridisciplinaire, Martinique et Guadeloupe, 20-28/01/2018
Danse, Paris, 25/01/2018
Pluridisciplinaire, Sartrouville, 30-31/01/2018
Pluridisciplinaire, Hédé-Bazouges, 2/02/2018
Internationale, Bobigny, 7/02/2018
Pluridisciplinaire, Saint-Valéry-en-Caux, 22/02/2018

et aussi Pow wow Europe, Tpam 10-18 février (dates à préciser)

En savoir plus

 

La Lettre de l’Onda, #58, décembre 2017
télécharger


Prologue

série photo pour l’Onda, par Pierre Hybre, 2016

L’Onda passe régulièrement commande de séries photographiques à des artistes en leur proposant de poser leur regard sur le spectacle vivant. À découvrir en fond d’écran de notre site.

Avec nos remerciements aux artistes et leur équipe : Nadia Beugré, Amala Dianor, Groupe Bekkrell, Milo Rau, Tricollectif, Élise Vigneron, ainsi qu’aux lieux qui ont accueilli les prises de vue : Arsenic – Lausanne, Centquatre – Paris, Espace 600 – Grenoble, La Générale – Paris, Pole Sud – Strasbourg, Théâtre de Lorient.

Les précédentes commandes photo sont à découvrir ici.